Elections départementales : la démocratie revivifiée ?

« Revivifier la démocratie départementale, c’est d’abord essayer de garantir une participation satisfaisante aux élections. » C’est avec la force de tels arguments que le ministre de l’intérieur défendait le 18 février 2013, devant l’Assemblée nationale, la réforme du mode de scrutin des élections départementales et le redécoupage cantonal.

Après les deux dimanches d’élection que la France vient de vivre, quel bilan ? Échec complet avec le deuxième plus mauvais score de participation aux élections départementales de la 5ème république. Qui plus est en ayant unifié le renouvellement des conseillers !

Ce ministre de l’intérieur, fort en effets de manche, disait également : « l’objectif d’une meilleure participation est également à l’origine d’une autre disposition de ce texte, l’inscription dans la loi de la concomitance entre les élections régionales et départementales. Cet effet a été démontré par l’expérience, notamment en 1992. Lors de l’abandon de la concomitance en 1994, la participation avait chuté de près de dix points. » C’est pourquoi il décida quelques mois plus tard de dissocier départementales et régionales. Sans doute pour justifier le bilan précédemment évoqué…

Bref, l’auteur de ces grandes déclarations dont on peut aujourd’hui mesurer la profondeur et le réalisme, n’est autre que l’actuel Premier ministre. Les choses s’éclaircissent sur l’état du pays.

Thématique(s) : Parlement & Institutions. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Ce jeudi, François Cornut-Gentille publie « Gouvernez ! »

Premier essai politique de François Cornut-Gentille, « Gouvernez ! » paraît ce jeudi 2 avril. Réservez dès à présent votre exemplaire auprès de votre libraire.

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Budget de la défense et parlement : l’exécutif va-t-il un jour respecter la constitution ? (vidéo)

Mercredi dernier, la commission des finances a examiné un décret d’avance destiné à financer 250 des 400 millions d’euros du plan de lutte contre le terrorisme. Les 150 millions d’euros restants sont à trouver au sein du ministère de la défense. Valérie Rabault, rapporteure générale du budget, a alors avoué ignorer comment ces 150 millions d’euros vont être redéployés malgré ses questions au ministère. Les pouvoirs constitutionnels de contrôle reconnus au Parlement sont une nouvelle fois piétinés.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Pas de commentaire »

Budget de la défense : à chaque jour son incertitude !

En présence de quelques membres dont François Cornut-Gentille malgré l’importance du sujet, la commission des finances a examiné cet après-midi un projet de décret d’avances destiné à financer le plan de lutte anti-terroriste et le service civique.

Gilles Carrez, président de la commission, et Valérie Rabault, rapporteure générale du budget, ont notamment déploré les informations très sommaires transmises au sujet du redéploiement de 150 millions d’euros au sein du ministère de la défense.

Un effort supplémentaire qui vient ajouter de l’incertitude à un budget déjà très incertain. Le Président de la commission et la rapporteure générale ont souhaité engager une démarche auprès du Ministère de la défense pour connaître les postes budgétaires qui devront financer l’engagement accru des militaires dans la surveillance du territoire.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

François Cornut-Gentille, prix orange du JHM du 21 mars

François Cornut-Gentille s’est vu décerner le prix orange du Journal de la Haute-Marne dans son numéro du 21 mars pour sa persévérance à demander un hommage national pour les combattants français de juin 1940.

Thématique(s) : Haute-Marne. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »