Budget 2015 de la défense : Hollande fait-il une croix sur 2,1 milliards d’euros ?

Nouveau président de la commission des affaires étrangères et de la défense du Sénat, Jean-Pierre Raffarin a adressé au Président de la république une lettre faisant de ses inquiétudes, après celles exprimées par François Cornut-Gentille, sur la soutenabilité du budget 2015 du Ministère de la défense qui repose pour 2,4 milliards d’euros sur des ressources exceptionnelles.

Dans sa réponse, le Président de la République met simplement le feu aux poudres. Alors que tout le monde s’accorde à dire que les ressources exceptionnelles liées à la vente de fréquences ne seront pas au rendez-vous, le chef des armées précise que « dans le cas où les efforts des services de l’Etat ne permettrait pas de générer les ressources nécessaires, le gouvernement prévoira de les compenser par l’ouverture au 1er janvier 2016 de crédits budgétaires supplémentaires au profit du ministère de la Défense ».

La date du 1er janvier 2016 signifie simplement que le Ministère de la défense peut faire une croix sur 2,1 milliards d’euros en 2015. Le chef des armées vient tout simplement de liquider la défense nationale.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Polytechnique : le journal officiel publie le décret sur la pantoufle… des énarques !

Annoncé depuis plus d’un an « pour les prochaines semaines » par les ministres et autres responsables de l’école Polytechnique, le décret réformant la pantoufle, cette obligation de rembourser les frais de scolarité par les élèves n’accomplissant pas 10 ans au service de l’Etat, se fait attendre.

Pire, au petit jeu de rivalités entre grandes écoles, l’ENA vient de gagner une nouvelle bataille ! Son décret « pantoufle » est publié au journal officiel du 16 novembre.

Une fois de plus, les X sont pris de vitesse. Mais, promis, le décret doit sortir dans les semaines qui viennent.

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Joinville sélectionné parmi les centres-bourgs porteurs d’un projet de revitalisation

Afin de revitaliser certaines zones rurales et périurbaines de métropole et d’Outre-mer, le Gouvernement lance un dispositif expérimental, qui concerne environ 50 centre-bourgs de moins de 10.000 habitants. Cette expérimentation est pilotée par le Commissariat Général à l’Égalité des Territoires (CGET), en lien avec l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH) et différents services des ministères du Logement et de l’Égalité des Territoires, de la Décentralisation et de la Fonction Publique, et des Outre-Mer.

Sur les 300 centres-bourgs éligibles à ce dispositif et identifiés début 2014, une cinquantaine ont été définitivement retenus dont Joinville.

Le Gouvernement mobilisera 40 millions d’euros en moyenne par an, via le Fonds National d’Aménagement Du Territoire (FNADT), les aides à la pierre et l’ANAH, qui, en complément d’autres financements, permettront de réaliser un projet de revitalisation en créant une offre de logements, de commerces, d’équipements et de services adaptés aux besoins des habitants, et ainsi de limiter l’étalement urbain.

Thématique(s) : Haute-Marne. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Domblain rouvre son église après 21 ans de fermeture

La municipalité et l’association des Amis de la Restauration de l’Eglise de Domblain viennent d’achever un projet historique pour leur commune : restaurer et rouvrir l’église paroissiale. Partis d’ une réflexion lancée en 2008 et après plusieurs dizaines de réunions pour mesurer les capacités de cette petite commune de moins de 100 habitants à se lancer dans un tel projet, les élus et bénévoles ont pu vendredi 21 novembre partager le fruit de leur travail en public lors de l’inauguration des travaux.

Débutée en novembre 2012 (après un spectaculaire incendie qui a retardé les premiers travaux) la restauration a redonné des bases solides à l’édifice et offert de belles surprises comme la découverte de fresques et de décors peints du moyen âge.

Thématique(s) : Haute-Marne. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Démission du secrétaire d’Etat aux anciens combattants : un bilan désastreux (vidéo)

En démissionnant ce matin de ses fonctions de secrétaire d’Etat aux anciens combattants, Kader Arif clôt un bilan ministériel désastreux. Outre les affaires judiciaires en cours qui l’ont amené à cette décision, son action ministérielle relève du néant alors qu’il y avait tant à faire pour commémorer le centenaire de la grande guerre. Plus soucieux d’obtenir les titres que d’agir, il a déstabilisé la mission du centenaire, lui faisant perdre du temps, de l’énergie et de l’argent pour au final faire des commémorations au rabais.

Enfin, Kader Arif restera l’homme qui a commis une des plus grandes bévues dans l’hémicycle en se faisant l’écho de fausses informations. Bref, irresponsable.

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , . Un commentaire »