Catégories

Rechercher

Site menu:

Mots-clefs

Ambonville Andelot Assemblée Nationale Autreville Banques Bologne Briaucourt Budget Champagne Ardenne Chevillon Club de la Boussole Colombey Crise économique Document Doulaincourt Doulevant Débat Développement Etat Froncles Handicap Internet Investissement Joinville justice Juzennecourt Langres Loi Montier en Der Mussey média PME Proposition de loi Question écrite Rapport parlementaire retraite Saint-Dizier Secours Social Suzannecourt sécurité Vecqueville video Vignory Wassy

Annulations budgétaires massives en discussion, notamment pour la Défense

Le projet de loi de finances rectificative qui sera examiné à partir de la semaine prochaine en commission des finances prévoit de nombreuses annulations de crédits budgétaires. La défense figure parmi les ministères devant renoncer à des dépenses : 29,2 millions d’euros (en autorisation d’engagement et en crédits de paiement) sont ainsi annulés. Le ministère de la défense est le premier contributeur à l’effort décidé par le gouvernement.

Sur cette somme, 21,8 millions d’euros seront prélevés sur les crédits d’équipement. Ce qui revient à faire porter l’effort en partie sur les industries de défense et sur les hommes engagés sur les théâtres d’opération. Aucune précision n’est donnée sur les programmes précis qui souffriront de ces annulations.

Nul doute qu’en coulisse le jeu des influences entre états-majors est en cours autour du ministre de la défense, du Premier ministre et du Président de la République pour sauver tel ou tel équipement, au risque de nuire à la cohérence de l’ensemble.

Ce projet de loi de finances prévoit également comme annulation et parmi de nombreuses mesures : 5,3 millions d’euros sur la Justice, 24,9 millions d’euros sur l’enseignement supérieur et la recherche (dont 7,6 millions sur la recherche spatiale et 9,8 millions sur la recherche scientifique).

Ces mesures visent à financer les 90 millions d’euros nécessaires pour financer les mesures annoncées par le gouvernement pour la seule rentrée scolaire 2012 à savoir création de 1000 postes de professeurs des écoles et la prise en charge des frais de déplacements « afférents à la formation des enseignants nouvellement recrutés ».


Parse error: syntax error, unexpected 'approuvé' (T_STRING) in /home/cornutgentille/public_html/depute/wp-content/themes/wooden-mannequin/comments.php on line 18