Bien sur le fond ; consternante sur la forme.

Répondant à une intervention de François Cornut-Gentille au sujet du dispositif fiscal permettant aux agriculteurs de se faire remplacer pour bénéficier de congés, le ministre de l’agriculture, Stéphane Le Foll (photo), a confirmé le maintien du crédit d’impôt un temps menacé.

Si cette réponse sur le fond est positive, elle dérape sur la forme. Daté du 13 novembre 2012, le courrier du ministre adressé au député vient « confirmer, comme annoncé dans un communiqué de presse le jeudi 18 octobre 2012 » le dispositif.

En d’autres termes, le Parlement est officiellement informé par le gouvernement un mois après la presse ! Les salles de presse sont donc prioritaires sur l’hémicycle : conception originale et peu démocratique du fonctionnement des institutions.

Un commentaire

  1. Patrice Cardot dit :

    Effectivement, la forme n’y est pas ! Mais l’essentiel en pareille matière est bien dans le fond !

    Il y a des partis qui ont dirigé ce pays autant dans la forme que dans le fonds qui nous font la démonstration que l’absence de fond se traduit parfois par des formes odieuses de leur fonctionnement prétendûment démocratique ..

    Le Général de Gaulle aurait mis un sacré coup de pied dans cette fourmillière de policards minables qui font honte à la démocratie française ! Et dont vous n’êtes pas ni certains de vos collègues de l’hémicycle !

    Vouloir le pouvoir n’a aucun sens quand on n’a pas les capacités morales et intellectuelles pour l’exercer en conscience et en responsabilité !

    C’est malheureusement le lot quotidien de ces petits ambitieux qui envahissent les plateaux de TV et de radio sans aucune pudeur ni aucun sang froid !

    Sans même penser au spectacle lamentable qu’ils offrent aux citoyens du monde entier !

    Pauvre Général : Pauvre France ! Pauvre République malade de ses partis politiques !

Laisser un commentaire