Catégories

Rechercher

Site menu:

Mots-clefs

Ambonville Andelot Assemblée Nationale Autreville Banques Bologne Briaucourt Budget Champagne Ardenne Chevillon Club de la Boussole Colombey Crise économique Document Doulaincourt Doulevant Débat Développement Etat Froncles Handicap Internet Investissement Joinville justice Juzennecourt Langres Loi Montier en Der Mussey média PME Proposition de loi Question écrite Rapport parlementaire retraite Saint-Dizier Secours Social Suzannecourt sécurité Vecqueville video Vignory Wassy

Porte-avions : et le débat eut lieu…

Une seule question écrite de François Cornut-Gentille et la presse spécialisée de défense s’enflamme. Comme prédit, et non promis, le bilan opérationnel du Porte-avions Charles de Gaulle au Levant dévoilé hier sur ce site eut de nombreux échos dans les médias.

Florilège :

Olivier Berger, de la Voix du Nord, s’interroge légitimement : « faut-il comparer l’impact des bases au sol et celui du porte-avions ? ». Il ne manque pas cependant de rendre hommage à François Cornut-Gentille, « dont on apprécie la salutaire opiniâtreté durant ce mandat ».

Dans le quotidien économique La Tribune, Michel Cabirol apporte son analyse : « Sans le porte-avions Charles-de-Gaulle, la France perd une partie de sa force de frappe ». Selon lui, les chiffres « Des chiffres qui démontrent la plus-value opérationnelle du porte-avions Charles-de-Gaulle, un équipement indispensable à l’efficacité de l’armée française ».

Cette opinion a elle-même été débattue par Jean-Marc Tanguy, auteur du blog Le Mamouth, sur twitter :

Sur son site, Jean-Marc Tanguy ajoute que «  4 Rafale Air et 4 Rafale Marine seront déployés ensemble sur la BAPJ. On pourrait même imaginer des patrouilles mixtes mêlant les deux composantes, ce qui n’est jamais arrivé, malgré le beau vent interarmées qui souffle sur les opérations ».

Sur le site Zone militaire, Laurent Lagneau relève que « le déploiement du groupe aéronaval a suscité quelques commentaires trahissant la perplexité de leurs auteurs ».

Anne Bauer, en charge des dossiers défense du quotidien Les Echos, relaie l’information en précisant :