« L’avenir de l’agriculture ne se joue pas sur le montant alloué au budget du ministère », selon Bruno Lemaire (vidéo)

Le ministre de l’agriculture, Bruno Lemaire, a présenté aujourd’hui le budget 2012 de son ministère devant les députés. Dans son propos introductif, il a insisté sur les enjeux agricoles dont l’issue, positive ou négative, ne dépend pas du montant du budget du ministère de l’agriculture :

L’agriculture française affronte une sécheresse exceptionnelle (vidéo)

Lors de la séance de questions d’actualité, Bruno Lemaire, ministre de l’agriculture, a été à plusieurs reprises interpellé sur les conséquences de la sécheresse pour l’agriculture. Les conditions météorologiques exceptionnelles de ce printemps augurent de graves difficultés pour les cultures et élevages à très court terme et posent également des défis pour l’hiver prochain.

Thématique(s) : Ruralité & agriculture. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Production de lait : l’Europe ajuste sa politique agricole (video)

La commission des affaires européennes de l’Assemblée nationale a entendu et débattu une communication d’Hervé Gaymard autour de la production de lait qui a connu de graves crises. La situation de ce secteur qui représente 15 % de la production agricole française, nécessite des adaptations exposées par l’ancien ministre de l’agriculture :

Thématique(s) : Ruralité & agriculture. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Il est parfois difficile de comprendre la logique administrative

Par un arrêté du 29 avril 2010, le ministère de l’agriculture a publié le classement des emplois de direction des directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. On y apprend ainsi que le poste de directeur et celui de directeur-adjoint de la région Champagne-Ardenne figurent dans les dernières catégories. Un classement étonnant compte-tenu des caractéristiques rurales et forestières de la région qui porte un peu plus atteinte à l’attractivité administrative de la Champagne-Ardenne.

Afin de connaître les critères de ce classement, François Cornut-Gentille a posé une question écrite à Bruno Lemaire, ministre de l’agriculture (photo), dont le journal officiel vient de publier la réponse. Le classement prend en compte «  l’importance des directions, eu égard aux responsabilités de chacune d’elles quant aux politiques publiques à mettre en oeuvre et à leur place et leur rôle dans l’organisation administrative. »

Et le ministre d’ajouter : « l’importance du rôle qui leur est confié en matière d’application des politiques publiques est directement corrélé aux effectifs qui eux-mêmes sont aussi un bon indicateur de l’importance de la mission de management qu’aura à conduire le directeur. » Cette corrélation vient en contradiction avec la réforme de l’Etat en cours qui vise une meilleure rationalisation des services. Une direction régionale mieux organisée avec des effectifs moindres, se trouve « sanctionnée » par rapport à des directions pléthoriques. Lire la suite »

Thématique(s) : Ruralité & agriculture. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

La France doit rembourser près de 20 millions d’euros au titre de la PAC.

En vertu d’une décision adoptée par la Commission européenne au titre d’une procédure d’apurement de conformité, les États membres vont devoir rembourser un montant total de 346,5 millions d’euros correspondant à des dépenses irrégulières effectuées dans le cadre de la politique agricole commune (PAC). Ce montant sera reversé au budget de l’Union Européenne en raison du non-respect des règles communautaires ou de procédures de contrôle inadéquates en matière de dépenses agricoles.

Dans ce cadre, la France doit rembourser 19,5 millions d’euros en raison de plusieurs irrégularités constatées. Ainsi, du fait d’un cadre de contrôle estimé insuffisant, de l’absence d’informations concernant les vaches allaitantes du troupeau et d’une application insuffisante des sanctions, il en coûtera à la France 8,575 millions d’euros. Lire la suite »