Dépenses militaires dans le monde : l’Arabie Saoudite bat tous les records

L’organisation non gouvernementale suédoise spécialisée sur les questions d’armement, le SIPRI, vient de publier le bilan 2013 des dépenses de défense dans le monde.

Les Etats-Unis demeurent largement en tête avec 640 milliards de dollars, devant la Chine (188) et la Russie (87,8). Ce trio inchangé par rapport à 2012 est suivi désormais par l’Arabie Saoudite (67) qui a pris la quatrième place à la France (61,2) désormais 5ème devant le Royaume-Uni (57,9). Viennent ensuite l’Allemagne (48,8) et le Japon (48,6).

Le fait marquant de cette année 2013 est la forte progression de l’Arabie Saoudite qui consacre 9,3 % du PIB à la défense. Pour la France, ce ratio est de 2,2 %, quasi-identique aux britanniques et nettement supérieur aux Allemands (1,4 %). La modernisation des forces saoudiennes se fait à marche accélérée. Si elle crée des opportunités pour l’industrie d’armement française, elle suscite en parallèle des interrogations quant aux motivations du régime saoudien : sécurité intérieure, renforcement régional, … ?

Thématique(s) : Budget. Un commentaire »

Centrafrique : l’isolement de la France un peu plus marqué

Au lendemain du sommet Union européenne- Afrique, la France apparaît de plus en plus isolée en Centrafrique. Alors que l’Europe manifeste sa mauvaise volonté à soutenir les forces françaises engagées sur place, les autorités tchadiennes viennent d’annoncer leur retrait de la force africaine. Cette décision intervient après un grave incident intervenu samedi dernier, impliquant des unités tchadiennes et se soldant par 24 morts

Ce retrait de la seule puissance régionale militaire est un signal politique particulièrement négatif pour la France. Il coïncide avec l’émergence de critiques émises par des militaires français envoyés à Bangui sur les conditions dans lesquelles ils doivent mener leurs missions. Plusieurs blogs spécialisés ont relayés leurs ressentiments (Lignes de défense, Le Mamouth, Zone militaire…).

La violence a repris ses droits dans les rues de la capitale centrafricaine et en brousse sans que les forces françaises aient les moyens d’en stopper l’escalade.

Thématique(s) : Actualités des forces. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Equipements pétroliers et équipements sanitaires des armées : nette amélioration de la disponibilité en 2013

Ce ne sont pas les services du Ministère de la défense les plus mis en avant par les états-majors mais ils confirment leur réactivité.

Le service des essences des armées (SEA) et le service de santé des armées (SSA) sont les premiers à apporter une réponse aux questions écrites sur le bilan 2013 de leurs équipements. Armée de terre, armée de l’air et marine sont plus longs à se mettre en mouvement…

Pour le SEA, la disponibilité des matériels s’est nettement améliorée en 2013 (92 %) pour un âge moyen des véhicules pétroliers de 10 ans. Même constat d’amélioration de la disponibilité pour le SSA. A signaler le vieillissement des deux caissons hyperbares (21 ans) indispensables pour la sécurité des plongeurs démineurs et nageurs de combats des forces spéciales et commandos de marine.

Thématique(s) : Equipements & Industries. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Charrue et boeufs dans l’espace

En juillet 2013, un accord a été conclu entre les Émirats Arabes Unis et la France en vue de la livraison par cette dernière de deux satellites militaires d’observation de la catégorie Pléiades. Petit problème : certains des composants technologiques de ces satellites sont conçus aux États-Unis dont la législation interdit l’exportation.

Ce couac a motivé une question écrite de François Cornut-Gentille qui a demandé au ministre de la défense de préciser la situation juridique du contrat signé le 22 juillet 2013 entre les Émirats Arabes Unis et la France.

Publiée au journal officiel du 1er avril, la réponse du ministre de la défense précise que « des démarches ont été entreprises par la France auprès des États-Unis d’Amérique dans le but de recueillir les autorisations et d’obtenir les licences nécessaires à la mise en oeuvre de ce contrat. Ces démarches ont abouti au mois de février 2014, et la mise en œuvre du contrat se poursuit. » On félicite les services d’avoir mis la charrue avant les bœufs et de s’être ainsi mis un peu plus sous la dépendance américaine.

Centres d’essais de la DGA : enfin un bilan d’activité pour 2013

En 2013, obtenir le bilan d’activité des centres d’essais de la Direction générale de l’armement fut un parcours du combattant pour François Cornut-Gentille, rapporteur spécial de la commission des finances en charge notamment de la DGA.

Force est de constater, et de saluer, de nets progrès de la part des ingénieurs de l’armement. Leur réponse à la sollicitation de François Cornut-Gentille apporte des précisions jusqu’à présent non transmises au Parlement.

Dans la réponse à la question écrite, sont présentés pour chacun des 10 centres d’essais les effectifs et le volume de prestations en nombre d’heures.

Principal enseignement de ce bilan 2013, les centres n’ont pas la même structure d’activité. Certains sont fortement mobilisés sur des opérations d’armement (DGA techniques terrestres, techniques navales, essais propulseurs…). D’autres ont un fort volet de vente (maîtrise de l’information) ou de prestations au profit d’autres entités du ministère de la défense (Maîtrise NRBC).

Thématique(s) : Equipements & Industries. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »