Felipe VI surprend les députés en prononçant un discours politique exclusivement en français

20 ans après son père Juan-Carlos, le roi d’Espagne Felipe VI était l’invité de l’Assemblée nationale cet après-midi. Devant un hémicycle comble, il a prononcé un discours très politique, hommage à la France et appel au renforcement des liens franco-espagnols. Le tout dans un français impeccable.

Le roi a impressionné la représentation nationale par sa maîtrise de notre langue et la portée de ses propos. Son intervention a été longuement ovationnée.

Auparavant, il a accordé un entretien privé au président de l’Assemblée, entretien auquel participait François Cornut-Gentille en tant que président du groupe d’amitiés France-Espagne.

Thématique(s) : Europe & Diplomatie. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Facture annoncée de la conférence climat Paris 2015: 187 millions d’euros

En décembre prochain, Paris accueillera la 21e conférence des parties de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques. Paris Climat 2015 attend  40 000 participants sur une durée de deux semaines.  Le Président de la République en fait un événement clé de son quinquennat, malgré les échecs répétés des précédentes conférences. Il s’appuie notamment sur Nicolas Hulot, son « envoyé spécial pour la protection de la planète ». Tout un programme…

François Cornut-Gentille a souhaité en savoir un peu plus sur le coût et le financement de cette conférence, en interrogeant Laurent Fabius, ministre des affaires étrangères.

Dans sa réponse à la question écrite, le ministre précise que « le budget prévu pour la conférence s’élève à 187 millions d’euros ».

Des partenariats privés sont recherchés pour alléger la charge sur le budget de l’Etat. Laurent Fabius indique ainsi que « les entreprises peuvent devenir partenaires de la COP21 via une contribution financière ou en nature dans le cadre d’une convention de mécénat. La campagne de sensibilisation menée depuis fin octobre 2014 porte ses fruits puisque des sociétés françaises et internationales ont déjà marqué leur intérêt pour être associées à la conférence. Les propositions de contributions en nature sont majoritaires. ». Lire la suite »

Thématique(s) : Europe & Diplomatie. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Felipe VI dans les pas de son père Juan-Carlos à l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale accueillera mercredi 25 mars le roi d’Espagne, Felipe VI, pour une allocution dans l’hémicycle.

Il y a près de 22 ans, son père, Juan-Carlos, fit de même, à l’invitation de Philippe Séguin qui inaugurait ainsi des séances solennelles autour de chef d’Etat et de gouvernement. Depuis 1993, parmi ceux qui se sont adressés à la représentation nationale, on peut mentionner Bill Clinton, Tony Blair, Kofi Annan…

Président du groupe d’amitiés parlementaires France-Espagne, François Cornut-Gentille participera aux différentes cérémonies qui rythmeront le déplacement du roi d’Espagne en France.

Thématique(s) : Europe & Diplomatie. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

France-Russie : des relations à géométrie variable dans l’espace

Comme chacun sait, depuis plusieurs moins, la France entretient des relations plutôt fraîches avec la Russie. Le gel de la vente des bâtiments de projection et de combat (BPC) à la marine russe en témoigne de même que les déclarations très virulentes du Président de la République et du ministre des affaires étrangères à l’encontre de Vladimir Poutine concernant l’Ukraine.

Mais dans le même temps, on continue à faire appel à la Russie pour accéder à l’espace. Depuis plusieurs années, des lanceurs russes Soyouz décollent du centre spatial de Kourou avec à leur bord des satellites commerciaux et institutionnels. Le recours à ces lanceurs permet d’optimiser les capacités de mise en orbite à partir du centre spatial et le résultat d’un accord entre la Russie et l’Union européenne.

En août 2014, en pleine crise ukrainienne, un lanceur Soyouz échouait  à mettre sur orbite des satellites Galileo, le GPS européen. De là à y voir malveillance…. Afin de lever tout doute, François Cornut-Gentille a interrogé Geneviève Fioraso, ministre en charge de l’espace, sur l’étendue du droit de regard des autorités spatiales européennes sur le développement, les technologies et l’emploi des Soyouz décollant du centre spatial de Guyane. Au cas où …

Dans sa réponse très académique, la ministre précise que « le CNES et l’agence ROSCOSMOS, chef de file de la partie russe, ont défini les modalités pratiques qui permettent de s’assurer de la conformité du système de lancement Soyouz au CSG à la réglementation française. » C’est ainsi que « pour les lancements depuis le CSG, il a été ajouté au système de traitement automatique d’avarie du lanceur Soyouz la capacité de télécommander depuis le sol l’arrêt de la propulsion si le lanceur est jugé dangereux. »

En définitive, la France peut faire exploser en vol la fusée si celle-ci présente un comportement anormal mais la Russie conserve une maîtrise technologique lui permettant, ceci n’est que pure fiction, d’interagir avec le lanceur. Bref, on n’en sait pas plus.

Thématique(s) : Europe & Diplomatie. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Suspension de la vente du BPC à la Russie : une décision logique.

A la veille du sommet de l’OTAN qui aura pour thème central la situation en Ukraine, le Président de la république a tranché lors d’un  conseil de défense de mercredi : la france suspend la livraison à la Russie du Bâtiment de Projection et de Commandement. Une décision logique compte-tenu du contexte international.

Présentée comme provisoire, cette décision intervient, selon la Présidence de la République, alors que « les actions menées récemment par la Russie dans l’est de l’Ukraine contreviennent aux fondements de la sécurité en Europe ».

Il est intéressant d’analyser les commentaires des « spécialistes de défense » à la suite de cette décision. Parmi de nombreuses analyses particulièrement fines, certaines relèvent de la propagande digne de la guerre froide. On peut ainsi lire qu’ « en France, les milieux néo-conservateurs, de droite et de gauche, violemment hostiles à la Russie, ont eu gain de cause. » Ni plus, ni moins. Qui sont-ces néoconservateurs ? Comment agissent-ils ?

Le lecteur reste sur sa faim. Mais doit-on s’étonner de tels écrits de la part d’un auteur français dont le blog est présenté comme une référence, mais qui touche quelques émoluments de RIA Novosti, agence de presse russe ?

Thématique(s) : Europe & Diplomatie. Mot(s)-Clef(s) : , , . Un commentaire »