Ministère de la défense : une imprécision de 135 millions d’euros, « promis on essaiera de faire mieux l’année prochaine ».

Chaque jour, le journal officiel nous fournit une avalanche de textes règlementaires dont la lecture, fastueuse, est cependant indispensable.

Ainsi, rares sont ceux qui ont repéré un décret du 19 janvier 2015  qui annule plus de 130 millions d’euros de crédits au ministère de la défense pour le compte de l’exercice 2014 (d’autres ministères sont également concernés par le décret). Les justifications étant particulièrement sommaire, François Cornut-Gentille a demandé par une question écrite, pourquoi on annulait des crédits dits de titre 2 (rémunération des personnels) alors que chaque jour les armées pleurent le manque de moyens.

Dans une réponse particulièrement rapide (et qu’il convient de saluer), le ministre de la défense explique qu’un excédent a été constaté lors de l’exécution du budget de 2014 pour un montant de 135 352 833 euros, initialement destinés à financer les pensions. Immédiatement, il est précisé que « l’excédent constaté correspond à 1,7 % du total des crédits ouverts à cet effet ».

Mais, conscient d’avoir été rattrapés par la patrouille, les services précisent que « dans le cadre des prochains travaux de programmation budgétaire, le ministère de la défense s’efforcera de faire coïncider avec davantage de précision ses prévisions d’assiette et sa contribution effective au CAS « Pensions ». ». On n’en attend pas moins.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Budget 2015 de la défense : le gouvernement ne s’interdit pas de réfléchir (vidéo)

Nouvelle question d’actualité sur un dossier qui s’obscurcit de jour en jour : les armées vont-elles disposer des crédits promis pour 2015, notamment pour leurs équipements ? Michel Sapin, ministre des finances, a une nouvelle fois esquivé la question et s’est refusé à tout engagement ferme.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Sociétés de projet à la Défense : Emmanuel Macron s’enlise dans des explications techno (vidéo)

Hier soir, en l’absence du ministre de la défense et du ministre du budget, le ministre de l’économie, Emmanuel Macron, a tenté de surmonter le scepticisme de tous les députés au sujet des sociétés de projet de la Défense, montage juridique particulièrement exotique. Ses explications ne font qu’ajouter à la confusion interministérielle (plan B ou pas plan B) et au sentiment de malaise. Manifestement, les intentions réelles ne sont pas avouables.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Un commentaire »

Sociétés de projet : le secrétaire d’Etat au budget avoue l’existence d’un plan B (vidéo)

Manifestement agacé par la question de François Cornut-Gentille, Christian Eckert avoue l’existence d’un plan B, retoqué en conseil de défense, pour compenser l’absence de ressources exceptionnelles au profit de la défense :

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Pas de commentaire »

Sociétés de projet : le secrétaire d’Etat au budget affirme son opposition (vidéo)

Auditionné par la commission des finances, Christian Eckert, secrétaire d’Etat au budget, n’a pas caché son opposition aux sociétés de projet défendues par le Ministère de la défense. Une grande confusion semble exister au sein du gouvernement.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Pas de commentaire »