Une rentrée parlementaire chargée pour François Cornut-Gentille

Cette semaine, l’Assemblée nationale débute la session ordinaire 2014-2015. Pour François Cornut-Gentille, l’agenda est particulièrement chargé :

Mardi, la journée sera marquée par la présentation du rapport sur Polytechnique à 16 h 30 en commission des finances. Cet évènement est une étape majeure d’un travail entamé il y a  plusieurs mois mais appelé à se prolonger sous d’autres formes.

Mercredi, François Cornut-Gentille tiendra une conférence de presse à 10 h 30 autour de ce rapport avant de reprendre les auditions sur le budget 2015 de la défense : audition de l’amiral Bernard Rogel, chef d’état-major de la marine à 17 h. Entretemps aura eu lieu la première séance de questions au gouvernement de la session ordinaire 2014-2015.

Jeudi matin, poursuite des auditions budgétaires avec le général Pierre de Villiers, chef d’état-major des armées. Le rapport budgétaire de François Cornut-Gentille sur le budget 2015 doit être achevé pour le 23 octobre, date d’examen des crédits en commission élargie. Une course de vitesse inacceptable compte-tenu des enjeux.

Un calendrier budgétaire niant le débat : la défense ne s’en portera pas mieux

Pour la deuxième année consécutive, les débats autour du budget de la défense (plus de 30 milliards d’euros) seront organisés à l’Assemblée nationale de manière qu’il n’y ait pas de… débat.

Le budget sera examiné dans un premier temps en commission élargie (photo) réunissant commission de la défense, commission des finances et commission des affaires étrangères, le vendredi 24 octobre au matin. Le tout dans une salle annexe de l’Assemblée nationale.

Comme l’an passé, on peut légitimement s’attendre à une longue succession d’interventions générales. Confort assuré pour le Ministre qui pourra éluder très facilement les questions délicates. Il suffit de se repasser le film de 2013 pour s’en convaincre.

Viendra ensuite l’examen dans l’hémicycle, mais avec un temps restreint. Bref, brider les questionnements pour faire avaler la pilule. Il est à craindre que cela ne suffise pas à calmer les esprits.

Thématique(s) : Parlement & Institutions. Mot(s)-Clef(s) : , , . 4 commentaires »

Budget de la défense : imaginer des procédures pour éviter le fait accompli (vidéo)

Ce matin, la commission des finances a auditionné le chef d’état-major des armées, le délégué général pour l’armement et le secrétaire général de l’administration du ministère de la défense sur la situation budgétaire. A cette occasion, François Cornut-Gentille a prononcé une rapide intervention :

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Un commentaire »

A l’agenda cette semaine

Dans le cadre des ultimes auditions menées sur l’Ecole polytechnique, François Cornut-Gentille échangera avec Luc Rousseau (photo), vice-président du Conseil général de l’économie, de l’industrie, de l’énergie et des technologies, qui chapeaute notamment le corps des Mines. Cet entretien permettra de faire le lien entre la formation polytechnicienne, les besoins de l’Etat en hauts cadres techniques et les carrières dans la fonction publique.

Mardi après-midi, aux côtés de Patricia Adam, présidente de la commission de la défense, François Cornut-Gentille présentera les enseignements du contrôle effectué à Bercy relatif à l’exécution de la loi de programmation militaire.

Mercredi matin, la commission des finances de l’Assemblée auditionnera le chef d’Etat-major des armées, le délégué général pour l’armement et le secrétaire général de l’administration du ministère de la défense sur la situation budgétaire.

PVP : un flop mal à propos

A l’occasion d’une précédente question écrite, François Cornut-Gentille avait mis en évidence les défauts de conception du petit véhicule protégé (PVP) de l’armée de terre et fabriqué par Panhard. Il s’était alors interrogé sur les responsabilités internes au Ministère de la défense sur les errements de ce programme d’armement.

Dans sa réponse publiée au journal officiel du 10 juin, le ministre de la défense désigne comme responsable … la direction générale de l’armement (DGA) et l’industriel, Panhard, qui s’apprête à rappeler tous les véhicules. Un flop qui tombe mal à propos en cette période de tensions budgétaires où le président de la république conditionne le respect de la LPM à l’amélioration de la gestion des programmes d’armement. Cela risque de crier fort dans les travées du ministère…

Thématique(s) : Equipements & Industries. Mot(s)-Clef(s) : , . Un commentaire »