Pour attaquer la Suisse par voie aérienne, privilégiez le 1er janvier ou après 18 h

Par un communiqué officiel diffusé sur internet, les forces aériennes suisses informent qui veut bien lire qu’elles assureront les missions de police aérienne au-dessus du territoire helvète entre 8 h et 18 h, 7 jours sur 7, jours fériés compris. Ceci à compter du 2 janvier 2017. Jusqu’à présent, la police aérienne était assurée pendant 50 semaines, les jours ouvrables de 8h00 à 18h00. Ce n’est qu’à partir de 2021, que la police aérienne sera permanente.

Malgré les apparences, cette annonce n’est pas destinée à alimenter le festival de l’humour de Montreux. Mais elle révèle que la riche Suisse a préféré investir ailleurs que dans son système de défense et se trouve aujourd’hui fort dépourvue face à l’émergence de menaces contre lesquelles la neutralité multiséculaire ne protège pas.

A bon entendeur…

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Exclusif : le rapport de François Cornut-Gentille sur le budget 2017 de la défense

A deux jours de l’examen des crédits 2017  de la mission défense dans l’hémicycle, le rapport de François Cornut-Gentille, rapporteur spécial des crédits de la défense, vient d’être rendu public. Cet épais document reprend en les développant les principaux points développés lors du débat en commission.

Innovation de cette année, ce rapport présente en annexe l’intégralité des réponses (dont la publication est autorisée) du gouvernement au questionnaire budgétaire adressé par François Cornut-Gentille.

Cette publicité ainsi donnée permet de découvrir la position officielle du gouvernement sur certains points, mais aussi la vacuité de certaines réponses voire le talent en langue de bois des auteurs. François Cornut-Gentille est le seul rapporteur budgétaire à procéder ainsi.

Intervention de François Cornut-Gentille sur le budget 2017 de la défense (vidéo)

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , , . Pas de commentaire »

Intervention de François Cornut-Gentille sur le budget 2017 de la défense : « jamais la situation de la défense n’a été rendue aussi critique »

Monsieur le ministre, mes chers collègues, il y a deux façons de regarder ce dernier budget de la défense du quinquennat.

La première, en écrivant une belle histoire. On raconte alors :

-          Que vous avez obtenu quelques beaux succès à l’export ;

-          Que vous avez mis fin à l’incertitude des recettes exceptionnelles ;

-          Que vous avez également stoppé la déflation des effectifs ;

-          Enfin, que vous avez obtenu une nouvelle LPM ambitieuse et conforté le budget avec 600 millions d’euros supplémentaires.

Tout cela n’est pas faux, mais présente une version très édulcorée (voire hagiographique) de la réalité. En effet, ce tableau ne tient que si l’on considère

-          que l’essentiel de l’effort est passé ;

-          que les difficultés ont été gérées, voire maîtrisées ;

-          et que les armées sont désormais sur des rails solides.

Or, il n’en est rien. Tout indique au contraire qu’un mur de difficultés est devant nous. Car si nous considérons votre budget, sans aucun catastrophisme mais tel que l’avenir se présente à nous, une vision beaucoup plus préoccupante s’impose. L’urgence et la préparation de l’avenir demanderaient en effet une mobilisation de tous pour surmonter des fragilités grandissantes et à ce jour sans remède.

Pourtant, alors qu’il faudrait créer les conditions d’un débat responsable pour évaluer ces risques et construire des solutions, votre ministère semble désormais placer toute son énergie à construire un bilan flatteur.

Quelle est en effet la dure situation à laquelle nous sommes confrontés ?

Il est possible de résumer simplement les choses : alors que l’objectif principal d’une loi de programmation militaire est de préserver voire de renforcer les équipements, la dégradation dans ce domaine semble désormais s’accélérer à un rythme angoissant. Lire la suite »

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , , . 6 commentaires »

Disponibilité des équipements militaires : grand concours de devinettes.

Pour le prochain débat budgétaire sur la défense, le ministre de la défense et sa dream team ont établi une fine stratégie : on ferme toutes les écoutilles et aucune info ne doit sortir du Balardgone sous peine d’exil sur l’île de Groix. Chacun comprend mieux maintenant le message subliminal adressé à la représentation nationale par le ministre de la défense via son dernier ouvrage « qui est l’ennemi ? » (désolé, on n’avait pas compris…).

C’est ainsi que François Cornut-Gentille, rapporteur spécial de la commission des finances, ne peut plus poursuivre son travail engagé depuis 2012 d’examen détaillé de la disponibilité des matériels. Pour le bilan 2015, circulez, il n’y a rien à dire. Et inutile d’invoquer la constitution, on en a manifestement égaré l’unique exemplaire en possession du Balardgone. La DPSD est sur l’affaire mais ne semble pas pressée de le retrouver.

Aussi, il est bon de rappeler la disponibilité de quelques équipements des forces armées jusqu’en 2014 (le choix fut difficile tant la liste est grande). Ces graphiques sont tirés du rapport spécial de François Cornut-Gentille de l’année passée. A chacun de deviner ceux de 2015 et les raisons de leur soudaine confidentialité :

L’hélicoptère d’attaque Tigre : 17,4 % de taux de disponibilité pour 44 appareils en 2014. En 2015, le Tigre est-il encore d’aussi bonne attaque ?

Lire la suite »

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , , . 2 commentaires »