Suicide des agriculteurs : les jeunes agriculteurs de Wassy et Saint-Dizier en parlent le mieux (vidéo)

Les jeunes agriculteurs de Wassy et de Saint-Dizier ont réalisé un court-métrage au message fort et au ton juste sur les difficultés de leur métier aujourd’hui qui poussent certains d’entre-eux à l’ultime échappatoire : le suicide.

Chacun a en mémoire au moins un nom de ces agriculteurs qui, ne voyant pas d’issue, se sont donnés la mort. En Haute Marne comme dans toute la France. Que nos pensées aillent à eux et à leur famille.

Echanges sur la situation de la filière élevage en Haute-Marne

C’est dans un contexte tendu que Monsieur le Préfet de la Haute-Marne a organisé samedi 30 janvier une réunion en urgence sur le contexte économique et social critique de la filière élevage en Haute-Marne. Réunis autour de la table les syndicats agricoles Haut-Marnais, quelques représentants de transformateurs et de distributeurs qui ont accepté de donner leurs points de vues sur l’attribution des prix et les parlementaires Haut-Marnais.

L’objectif du représentant de l’Etat était d’ouvrir un premier échange et d’annoncer que les services préfectoraux seraient particulièrement sensibles cette année aux relations entre les parties prenantes de la filière.

François Cornut-Gentille a pour sa part appelé à une nouvelle forme de solidarité entre tous les partenaires (certains montrent l’exemple dans le département) mais le long terme nécessitera une refonte globale au moins au niveau Européen des règles connues. A défaut, le risque est de retrouver des prix catastrophiques dans quelques mois… encore.

Thématique(s) : Ruralité & agriculture. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Manuel Valls confirme malgré lui l’analyse de François Cornut-Gentille dans GOUVERNEZ !

Ce matin, le Premier ministre a publié une tribune dans le quotidien LES ECHOS intitulée « Croissance, emploi, impôts : nous devons poursuivre les réformes ».

Les premiers mots de cette tribune « En France, la croissance repart… » évoquent immédiatement l’analyse faite par François Cornut-Gentille du discours usé jusqu’à la corde sur le retour de la croissance.

Extrait de GOUVERNEZ ! page 27 :

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , , . Un commentaire »

Filière nucléaire française : le gouvernement disjoncte !

Une fois de plus, le gouvernement de Manuel Valls affiche ses divergences et oppositions au grand public. Après le match de double masculin Macron-Le Drian contre Sapin-Eckert sur le budget de la défense, voici le simple Macron contre Royal au sujet du rapprochement entre Areva et EDF.

Qu’il y ait débat sur la pertinence d’un tel rapprochement, c’est naturel : les économies et synergies nationales peuvent être un handicap pour l’exportation.  Mais que ce débat donne lieu à des prises de position publiques, cela l’est moins. Il ne s’agit plus d’une équipe gouvernementale appliquant une ligne politique, c’est un conglomérat d’individualités gonflées d’égo, porte-paroles de leur chapelle ministérielle.

Face à cette situation de blocage, il faut en appeler au juge de paix qu’est le Parlement. Manque de chance, le président de la commission du développement durable, Jean-Paul Chanteguet (PS), vient de démissionner de la mission sur les tarifs autoroutiers pour dénoncer le mépris du parlement par le gouvernement.

Fichtre !

Le trou de la Sécu financé en Dollars et Yuans.

Pour financer la dette de la Sécurité sociale a été créée la Caisse d’amortissement de la dette sociale (Cades), qui emprunte sur les marchés financiers pour payer ce que les cotisations sociales ne peuvent pas financer. Depuis le 1er janvier, plus de 12 milliards d’euros ont été empruntés !

Au regard du trou à combler, la Cades ne chôme pas et cherche de l’argent partout. Et pour cause : depuis le 1er janvier, plus de 12 milliards d’euros ont été empruntés ! La Cades emprunte en euros mais aussi en dollars et en yuans (Chine). En d’autres termes, nos dépenses sociales sont financées notamment selon le bon vouloir des Etats-Unis et de la Chine.

Si, à l’avenir, ces Etats décidaient de ne plus prêter à la Cades, le financement de la sécurité sociale s’en trouverait menacé ! Malgré ce risque, le gouvernement se refuse à engager une révision de notre système social, dans son fonctionnement et ses objectifs. Jusqu’au jour où…

Thématique(s) : Santé / Social / Famille. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »