Des hélicoptères de l’armée de terre de plus en plus à terre

Le 9 février dernier, François Cornut-Gentille interrogeait le ministre de la défense, par le biais d’une question écrite,  sur la disponibilité de chacun des hélicoptères en service au sein des armées, et plus particulièrement au sein de l’armée de terre. A ce jour, soit 8 mois plus tard, toujours pas de réponse ministérielle.

Cette extinction de voix est incompréhensible car les années passées, les chiffres étaient communiqués à la fin du printemps. Cette année, « préélectorale », rien à l’horizon automnal. Faute de réponse, François Cornut-Gentille s’est donc penché sur le projet de loi de finances pour 2017 et son annexe consacrée à la défense (le PAP défense) pour tenter d’obtenir des éléments de réponse.

Et badaboum ! Les rares chiffres sur la disponibilité des hélicoptères de l’armée de terre, tant de manœuvre que d’attaques, peinent à décoller et les prévisions futures ne laissent que peu d’espoir. A peine un hélicoptère de manœuvre sur  est disponible ; 58 % pour les hélicoptères d’attaque. Et ces chiffres ne détaillent pas les appareils en service, histoire d’éviter quelques surprises…

Comme il se doit, le ministère de la défense précise dans ce document budgétaire que ce trou d’air persistant n’est que provisoire : tout ira mieux en 2017, pour preuve les cibles ambitieuses, année électorale oblige. Peut-être à la même occasion, François Cornut-Gentille aura une réponse à sa question écrite ?

François Cornut-Gentille a-t-il les idées claires ?

A la suite de la publication d’un article de François Cornut-Gentille dans la revue LE DEBAT, reprenant l’analyse développée dans son essai GOUVERNEZ !, l’éditorialiste de la matinale de France Culture, Brice Couturier, consacre sa chronique (sérieuse) « les idées claires » du 1er avril à l’impuissance des institutions.

Pour écouter la chronique de Brice Couturier, cliquez sur l’image ci-dessous :

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Pas de commentaire »

Prochain débat-dédicaces de GOUVERNEZ : VILLERS-LES-NANCY le 18 mars

François Cornut-Gentille débattra avec ses lecteurs et futurs lecteurs de son essai « GOUVERNEZ ! » (Alma-éditeur) à Villers-lès Nancy, à l’invitation de François Werner, maire et conseiller régional. A l’issue, il dédicacera son ouvrage.

Cette rencontre aura lieu le vendredi 18 mars à 18 h 45, salle Claude Deruet, rue Albert Ier à Villers-lès-Nancy.

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

En voyage officiel en Australie, l’urgence est au comité régional breton du tourisme pour le ministre de la défense

C’est un entretien accordé par un ministre à un grand quotidien de la presse régionale, comme il en est publié plusieurs par semaine. Jusque-là rien d’inhabituel. Ce ministre est le seul cumulard du gouvernement, en l’occurrence il préside les destinées d’une région, la Bretagne. Et lorsque le grand quotidien s’appelle Ouest France, l’entretien devient quelque peu dérangeant par les propos tenus.

Le ministre, Jean-Yves Le Drian, ne semble pas perturber de rappeler qu’au sein du cabinet de son ministère, un conseiller est dédié totalement aux questions bretonnes. Il emploie une formule ambiguë « un collaborateur de la région » : le ministère est-il une succursale du conseil régional ou finance-t-il la mise à disposition de cette personne sur les crédits ministériels ?

On apprend également que lors de son déplacement en Australie, présenté comme éminemment stratégique pour la France et son industrie, Jean-Yves Le Drian s’est enquis de la bonne organisation de l’assemblée générale du comité régional du tourisme. Et cela sans le perturber une fois encore.

Il est donc prévisible qu’au moment d’engager les forces en Lybie, le ministre de la défense demande une suspension de la réunion de son cabinet, à l’initiative de son conseiller régional, pour appeler la crêperie Kervaordiern afin de fixer le menu du congrès annuel des anciens du lycée St Louis de Lorient.

L’entretien n’est qu’une succession d’aveux assumés de conflits d’intérêt. Et c’est cela qui dérange quand on pense aux destinées humaines dépendantes de ce ministre, quand on se rappelle les discours et lois moralistes de ce gouvernement prompt à jeter l’opprobre sur les hommes politiques. Faites ce que je dis, pas ce que je fais.

Thématique(s) : Défense. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Réserve parlementaire : le détail des aides accordées par François Cornut-Gentille (6/6)

Thématique(s) : Haute-Marne. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »