Anomalies constatées dans le transport stratégique militaire : François Cornut-Gentille engage des auditions et élargit son contrôle au transport tactique en OPEX

Dans un rapport consacré à la mise en œuvre des opérations extérieures, la Cour des comptes consacre quatre pages au transport stratégique aérien. Au terme de cette rapide étude, les juges financiers ont fait état et de façon affirmative d’anomalies, sans pour autant en livrer la nature ni les responsables.

Rapporteur spécial de la commission des finances de l’Assemblée nationale sur la défense, François Cornut-Gentille s’est immédiatement saisi du dossier, ne pouvant se satisfaire d’une telle imprécision qui ne peut que faire perdurer les anomalies relevées.

Après avoir demandé des informations complémentaires dans une lettre adressée à Didier Migaud, premier président de la Cour des comptes, François Cornut-Gentille engage le temps des auditions.

Mercredi 8 février, il entendra le général Guéguen, en charge du Centre du Soutien des Opérations et des Acheminements (CSOA) et, une semaine plus tard, le commissaire Philippe Leroy, directeur du Service Spécialisé de la Logistique et du Transport (SSLT). CSOA et SSLT sont les principaux services de l’Etat-major des armées concernés par le transport stratégique aérien et évoqués par la Cour des comptes.

Depuis le début de ses investigations sur ce dossier, François Cornut-Gentille a reçu un nombre important de témoignages et documents en provenance des armées mais aussi de prestataires soucieux d’apporter leur éclairage sur ces mystérieuses anomalies sur lesquelles la Cour des comptes n’a toujours pas, à ce jour, répondu à François Cornut-Gentille. Sans doute un retard au décollage.

Ces témoignages l’amènent à élargir le champ de son contrôle au transport tactique sur les théâtres d’opérations extérieures.

Transport stratégique militaire : François Cornut-Gentille demande des éclaircissements à la Cour des comptes

En novembre 2016, la Cour des comptes a publié une communication sur les opérations extérieures. Ce volumineux rapport destiné à la commission des finances du Sénat aborde de nombreux sujets dont le soutien en matière de transport stratégique (page 108 et suivantes).

Sur le transport stratégique par voie aérienne, la Cour des comptes semble avoir été confrontée à d’insurmontables difficultés pour déterminer le coût de l’heure de vol. Malgré cela et au regard des éléments mis à leur disposition, les juges financiers appellent clairement à une « clarification des conditions de recours aux prestataires principaux de transport stratégique aérien », évoquant même des « anomalies ». Étonnamment, la communication de la Cour des comptes ne va pas plus loin.

Rapporteur spécial de la commission des finances de l’Assemblée nationale sur la mission Défense, François Cornut-Gentille ne se satisfait pas de ces éléments. Aussi, vient-il d’adresser au Premier président de la Cour des comptes (photo) un questionnaire appelant à des précisions et des éclaircissements sur les constatations faites par la cour des comptes sur le transport stratégique aérien.

Nul doute que les magistrats de la Cour des comptes se satisferont qu’un parlementaire reprenne à son compte un de leurs nombreux rapports.

Thématique(s) : Actualités des forces. Mot(s)-Clef(s) : . Pas de commentaire »

Des hélicoptères de l’armée de terre de plus en plus à terre

Le 9 février dernier, François Cornut-Gentille interrogeait le ministre de la défense, par le biais d’une question écrite,  sur la disponibilité de chacun des hélicoptères en service au sein des armées, et plus particulièrement au sein de l’armée de terre. A ce jour, soit 8 mois plus tard, toujours pas de réponse ministérielle.

Cette extinction de voix est incompréhensible car les années passées, les chiffres étaient communiqués à la fin du printemps. Cette année, « préélectorale », rien à l’horizon automnal. Faute de réponse, François Cornut-Gentille s’est donc penché sur le projet de loi de finances pour 2017 et son annexe consacrée à la défense (le PAP défense) pour tenter d’obtenir des éléments de réponse.

Et badaboum ! Les rares chiffres sur la disponibilité des hélicoptères de l’armée de terre, tant de manœuvre que d’attaques, peinent à décoller et les prévisions futures ne laissent que peu d’espoir. A peine un hélicoptère de manœuvre sur  est disponible ; 58 % pour les hélicoptères d’attaque. Et ces chiffres ne détaillent pas les appareils en service, histoire d’éviter quelques surprises…

Comme il se doit, le ministère de la défense précise dans ce document budgétaire que ce trou d’air persistant n’est que provisoire : tout ira mieux en 2017, pour preuve les cibles ambitieuses, année électorale oblige. Peut-être à la même occasion, François Cornut-Gentille aura une réponse à sa question écrite ?

François Cornut-Gentille a-t-il les idées claires ?

A la suite de la publication d’un article de François Cornut-Gentille dans la revue LE DEBAT, reprenant l’analyse développée dans son essai GOUVERNEZ !, l’éditorialiste de la matinale de France Culture, Brice Couturier, consacre sa chronique (sérieuse) « les idées claires » du 1er avril à l’impuissance des institutions.

Pour écouter la chronique de Brice Couturier, cliquez sur l’image ci-dessous :

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , , , . Pas de commentaire »

Prochain débat-dédicaces de GOUVERNEZ : VILLERS-LES-NANCY le 18 mars

François Cornut-Gentille débattra avec ses lecteurs et futurs lecteurs de son essai « GOUVERNEZ ! » (Alma-éditeur) à Villers-lès Nancy, à l’invitation de François Werner, maire et conseiller régional. A l’issue, il dédicacera son ouvrage.

Cette rencontre aura lieu le vendredi 18 mars à 18 h 45, salle Claude Deruet, rue Albert Ier à Villers-lès-Nancy.

Thématique(s) : " Gouvernez !" le livre. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »