Lorsque le Chef d’Etat-major des armées met en garde sur le budget de la Défense (Vidéo)

Il est très rare qu’un chef d’Etat-major des armées s’exprime sur des considérations budgétaires pour manifester son inquiétude. Ce matin, le général Pierre de Villiers a mis en garde contre la tentation de procéder à de nouvelles économies :


Pierre de Villiers : "La machine de la… par Europe1fr

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Crédits de la défense : le climat est à l’orage.

Hier, la commission des finances associée aux commissions de la défense et des affaires étrangères, a examiné les crédits de la défense avec de nombreuses questions restées sans réponse ferme.

Ce matin, sur une radio nationale, les propos tenus par le chef d’état-major des armées, Pierre de Villiers (photo), ajoute à l’inquiétude générale : toute économie supplémentaire fragiliserait un peu plus les forces armées particulièrement sollicitées. Le ministère de la défense est le principal contributeur des suppressions d’effectifs de l’Etat, au prix d’une réforme profonde de ses structures. Comme il l’avait indiqué devant les députés de la commission de la défense, « Mesdames et messieurs les députés, il n’y a pas de gras dans nos armées. On attaque le muscle, alors que la situation sécuritaire se dégrade ! C’est mon devoir de vous le dire. »

Ces propos et les questions en suspens annoncent une séance dans l’hémicycle particulièrement tendue voire orageuse, mercredi prochain.

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , . Pas de commentaire »

Rapport Polytechnique : le gouvernement veut répondre aux questions de François Cornut-Gentille (Vidéo)

Le ministre de la Défense a présenté ce matin les suites que compte donner le gouvernement au rapport de François Cornut-Gentille sur l’Ecole Polytechnique : une mission sous l’égide du Premier ministre et du ministre de la défense doit répondre aux nombreuses questions soulevées.

Restructuration de la défense : what else ?

Reportée à plusieurs reprises, l’annonce des restructurations 2015 au sein du Ministère de la défense suscite l’étonnement. En dehors de Châlons-en-Champagne touché de plein fouet  par la dissolution de deux unités, la liste diffusée par le ministère n’apporte pas une lisibilité forte sur l’objectif poursuivi.

Pire, le déménagement au Balardgone d’unités et services est mentionné à 5 reprises, histoire de remplir des pages blanches : un peu léger au regard de la pression faite sur les crédits et les personnels de la défense ; un peu fort de café au regard des critiques de l’opposition d’alors lors de la décision de centraliser de nombreux services du Ministère en un lieu unique.

Derrière cette liste hétérogène, on devine les arbitrages et discussions de couloir. Cela ne fait pas une politique de défense, ni un outil de défense moderne.

Thématique(s) : Actualités du ministère. Mot(s)-Clef(s) : , . Pas de commentaire »

Budget de la défense : les militaires, des hôtesses de l’air ?

Pour « sauver » le budget de la défense, le gouvernement s’apprête à créer des sociétés de projet. Sans vouloir analyser la faisabilité financière et juridique de ces nouvelles structures, les discours et articles entourant les sociétés de projet méritent quelques commentaires :

Le budget de la défense doit donc être « sauvé » : aucune autre mission de l’Etat, régalienne ou non, ne fait l’objet d’un sauvetage qui selon la définition apportée par le dictionnaire Le Grand Robert a d’abord une signification navale : « Secours prêté à un navire en perdition ». Autant dire que la mission régalienne de l’Etat d’assurer la sécurité de ses ressortissants et de défendre ses intérêts vitaux est dans un piteux état.

Devant une docte assemblée, le délégué général pour l’armement justifie le recours aux sociétés de projet en affirmant que « « les compagnies aériennes font cela depuis longtemps ». Comparer l’activité des armées à celles des compagnies aériennes est audacieux. Les militaires apprécieront leur nouveau statut d’hôtesses de l’air. Pire, prendre exemple sur des compagnies aériennes ou encore la SNCF aux endettements et déficits colossaux n’est pas un gage de bonne gestion. Lire la suite »

Thématique(s) : Budget. Mot(s)-Clef(s) : , , . Un commentaire »